• Clowns agressifs: une légende urbaine


    Clowns agressifs: une l?gende urbaine

    Alors que la France est secouée par une vague de personnes déguisées qui se montrent très violentes, ce phénomène n'a pas encore gagné la Suisse. Malgré les rumeurs.

    Voir le diaporama en grand »
     



    Clowns agressifs: une l?gende urbaine

     

    «La police tient à rassurer la population que malgré les rumeurs qui courent depuis quelques jours aucun cas de clown malveillant n'a été signalé dans le canton.» Par un communiqué très succinct publié jeudi sur Facebook, la police neuchâteloise tord le cou à une rumeur qui s'amplifie de plus en plus: des personnes déguisées en clown font peur aux enfants et s'attaquent aux inconnus qu'elles rencontrent. Tant du côté de la police genevoise que valaisanne, on signale également zéro cas de «clowns agressifs», en dépit de fausses informations relayées sur les réseaux sociaux . La police vaudoise dit strictement la même chose. «La rumeur portant sur des clowns supposés violents, qui enflamme les réseaux sociaux, ne repose à ce jour sur aucun fait établi», rappelle-t-elle sur sa page Facebook.

    «Si vous continuez, vous serez dénoncés pour conduite inconvenante» 
    Preuve de la phobie que provoque ce qui apparaît à l'heure actuelle comme une légende urbaine en Suisse, trois jeunes ont installé la psychose mercredi à Porrentruy (JU). Ayant reçu son déguisement pour Halloween avec un peu d'avance, le trio a décidé de se promener dans les rues. Mais, selon le quotidien jurassien, des enfants ont eu peur en les apercevant. Leur plaisanterie n'a pas été du goût de la police communale, non plus. «Nous ne voulons pas de ça chez nous. S'ils continuent, ils seront dénoncés pour conduite inconvenante», a menacé le commissaire Dominique Vallat dans le quotidien jurassien.

    Ces clowns qui font pleurer la France 
    Des «faux clowns» ont agressé au cours des derniers jours plusieurs personnes dans diverses villes de France au risque de provoquer une psychose dans le pays, alimentée notamment par les réseaux sociaux, un phénomène inexpliqué qui préoccupe les autorités. 
    L'agression la plus grave a eu lieu à Besançon où un étudiant a affirmé avoir été blessé samedi par un clown armé d'une hache.



    source : 20 minute





  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :